11 déc 2010

Le projet de ville, projet de vie

Mercredi 8 décembre 2010 – Projet d’avenir qui s’inscrit dans le long terme, le projet de Ville doit cependant répondre aux exigences du temps présent. Les résultats d’un projet urbain s’évaluent certes, dans le temps long. Pour autant, il est conçu pour remédier aux difficultés d’aujourd’hui. S’il doit engendrer des effets à moyen ou long terme, il est avant tout fondé sur un état des lieux bien actuel. La démarche est ainsi entachée d’un défaut structurel et produit rarement l’impact escompté. L’enjeu est de savoir comment un projet fondé sur un diagnostic actuel, peut répondre à la fois aux défis d’aujourd’hui, et à ceux de demain.

Le projet de ville rencontre une deuxième difficulté. Il est un projet bâti pour le collectif. En ce qu’il fait intervenir un grand nombre d’acteurs institutionnels et qu’il associe quelques fois les habitants, le projet de ville est bâti par le collectif pour le collectif. Il est pourtant un projet que chacun doit s’approprier à son niveau : il comporte en cela une dimension individuelle. Or, l’intérêt collectif ne coïncide pas avec la somme des intérêts individuels. Même élaboré dans un cadre participatif, le projet de ville ne peut prendre en compte tous les paramètres qui influent sur la décision d’un seul homme. Le projet est donc élaboré collectivement, et doit agir comme levier sur des modes de vie qui appartiennent à chacun. Il doit influencer des trajectoires privées, dont chacun garde la maîtrise et qui ne peuvent être canalisées. Parfois célébré comme une réussite collective, le projet de ville doit être aussi objet de satisfaction individuelle, sans laquelle le vivre-ensemble n’est qu’utopique.

.
Le projet de ville rencontre ainsi le double dilemme de l’articulation entre le court terme et le long terme, et de la conciliation de l’intérêt commun et des intérêts privés. Le constat de l’impasse amène à s’interroger sur la façon de concevoir, de mettre en œuvre, puis d’évaluer la démarche. Le problème comporte ici plus d’inconnues que d’équations. Tandis que la situation urbaine réclame parfois une action immédiate, le débat reste ouvert…

fotolia © allison

Ajouter un commentaire

Votre e-mail n'est jamais publié ou partagé. Les champs obligatoires sont marqués par un *

*
*